Le tourneur sur bois est davantage un ouvrage proposant une série de pas à pas bien illustrés qu’un livre de référence sur le tournage, les techniques, les approches, etc. L’auteur nous présente une quinzaine de travaux courants i.e. des projets pratiques et utilitaires (pattes de chaise, boîte à cigare, pied de table, moulure circulaire pour miroir, etc.). Les nombreuses illustrations sont accompagnées d’un court texte dans lequel l’artisan indique les outils utilisés et la manière de s’y prendre, mais de façon très légère. Un plan à petite échelle est également fourni dans le cas où le lecteur voudrait reproduire le projet à l’étude.

Ce qui m’a le plus étonné en parcourant cet ouvrage est le fait de pouvoir réaliser un grand éventail de pièces à l’aide d’un minimum d’outils de base. Quelques bédanes, gouges à profiler et une gouge à dégrossir sont suffisants afin de s’exercer aux travaux proposés par l’auteur. On pense parfois qu’il est nécessaire d’utiliser un outil pour réaliser un type de coupe en particulier, mais M. Gibert Armengol a une approche bien différente. Il ne faut pas s’empêcher de revenir à la base et maîtriser parfaitement les outils de coupe simples. Les outils spécialisés contemporains ne feront que nous faire gagner du temps et surtout, repousser les limites possibles où des outils de base auraient assurément échoué, mais ils ne rendront pas le tourneur nécessairement plus habile.

Je ne recommanderais probablement pas l’achat de ce bouquin pour quiconque voudrait en apprendre davantage sur le tournage, mais dans l’éventualité où l’on voudrait le consulter, j’opterais plutôt pour une visite des rayons de la bibliothèque municipale. C’est un livre qui se lit rapidement, même en prenant soin de bien assimiler les premières pages où l’on traite des produits de finition, des outils, du tour à bois, etc.

Bonne lecture,

Sébastien Hould Gagnon