Bonjour chers tourneuses et chers tourneurs,

 

À la journée Molly Winton, notre invitée nous a partagé son cheminement personnel sur l’évolution de son processus créatif.  Son principal conseil était : expérimentez, expérimentez et expérimentez!
Allez puiser dans vous, vos passions, votre passé, votre enfance ou vos expériences de vies les choses qui vous inspirent, qui veulent dirent quelque chose pour vous, qui a ou qui a eu une signification.  De là, vous avez  une piste de départ pour trouver votre signature, votre touche personnelle.  Et poursuivez vos expérimentations, de tous bords, tous côtés.

Il y a environ deux ans, j’ai exploré le sujet de la créativité et pour poursuivre dans la même veine, je reprends une partie de ce texte qui peut aider à vous guider dans votre recherche et qui se combine aux idées présentées par Molly…

Un des principes fondamental du design selon Karim Rashid, un designer industriel de renommée internationale, il est important de faire de la création inédite, moderne.  Faire quelque chose qui n’a pas été fait non seulement par les quelques milliards de personnes qui vivent sur Terre actuellement, mais aussi par les milliards qui sont passées avant nous.  Grosse commande!

Sur une note simplifiée, remise dans notre contexte d’atelier où nous tentons de produire de beaux objets, la technique est toujours un aspect qui doit nous préoccuper pour arriver sécuritairement et facilement à notre but. L’autre aspect est notre approche créatrice.

Parfois, l’inspiration coule toute seule.  Mais souvent, ça bloque!  Voici quelques stratégies pour parvenir à s’en sortir…

Alors sortez de l’atelier, lisez le journal, allez respirer du grand air en prenant une marche.  Question de vous enlever le stress créé par le vide et pour y revenir avec l’élan qu’il faut pour que ça reparte!  Créer n’est pas un geste réservé aux grands artistes seulement. Ne dit-on pas d’emblée que les enfants sont créatifs ? Ils inventent des jeux, des mondes imaginaires, font des associations. Ils rêvassent. Les adultes aussi ont cette capacité, qu’on dit parfois éteinte par l’école. Un créateur n’est pas forcément synonyme d’artiste accompli.  Chacun de nous choisit le talent qu’il veut exploiter.  Après, c’est une question d’investissement de temps.  Et il faut avoir du plaisir, ne pas juste s’inquiéter du résultat.  Ça va venir!

Comme l’explique Michel Brais : créer, c’est se mettre en danger. « C’est oser prendre quelque chose qui est en soi, lui donner une forme et l’offrir », résume le psychothérapeute. En amour comme en création, la crainte d’être rejeté est réelle.  La tolérance à l’échec – réel, supposé ou craint – est souvent liée à nos interactions passées (source La Presse +, journaliste Alexandre Vigneault, printemps 2015).

Et s’il y a des gens qui créent dans le bonheur, d’autres le font avec anxiété.

L’important quand ça bloque, c’est de tenter de changer de perspective et de se changer les idées, de regarder avec des yeux différents, rechercher d’autres angles de vues.  S’inspirer des observations que nous faisons partout, tous les jours dans nos vies.

Finalement il n’y a pas de recettes miracles.  Il faut continuer, taponner. Se changer les idées c’est bien, mais il faut y revenir, pour éviter le risque de ne pas terminer votre projet, votre pièce. Vous en avez combien de pièces débutées et non terminées?

Et pour vos cadeaux de Noël, encouragez nos commanditaires!  Ils nous encouragent à l’année!

Joyeux temps des fêtes!  Et bonne créativité!

 

Robert Richard