LE SÉCHAGE DU BOIS
Par Denis Fortin – passionné du bois

Le taux d’humidité du bois est souvent un élément critique lors de la réalisation de pièces. En effet, qu’il s’agisse d’un meuble ou d’une oeuvre d’art, le séchage adéquat du bois assurera la durabilité et la qualité du produit à long terme. Bien que très complexe, le séchage du bois repose sur un principe relativement simple : l’homogénéité du taux d’humidité dans la pièce de bois, autant au centre qu’en périphérie.

On constate facilement l’effet du séchage du bois non contrôlé sur une bûche de bois vert qu’on laisse sécher à l’air libre. Le fendillement apparaît rapidement aux extrémités en raison du taux d’humidité du bois au centre et en périphérie qui n’est pas le même. Ce dernier varie selon la densité du bois : le cœur plus dur et sec et l’aubier, plus tendre et humide.  Le principe de base du séchage est de permettre au bois d’atteindre un taux d’humidité équilibré et homogène dans toute sa masse et de le stabiliser entre 5 % et 8 %. 
– Le séchage naturel à l’extérieur, quoiqu’efficace, est long et permet d’obtenir un taux d’humidité de plus ou moins 11 %, rarement plus bas.
– Le séchage à déshumidificateur quant à lui réussit à atteindre un taux d’humidité idéal de 5 à 8 %.
Personnellement, j’ai expérimenté cette technique en me fabriquant un séchoir artisanal. Son fonctionnement est très simple. Il s’agit d’abord d’élever le plus possible le taux d’humidité du bois dans l’ensemble de la pièce (de 75 à 80 % d’humidité) et par la suite d’abaisser lentement ce taux jusqu’à l’objectif visé, soit entre 5 et 8 %.  Il faut maintenir une température constante d’environ 100 à 110 degrés F et assurer une bonne ventilation tout au long du processus qui peut durer jusqu’à trois semaines.

Pour de petites pièces de bois souvent utilisées pour le tournage, un micro-ondes s’avère très rapide et efficace! J’ai fait quelques essais concluants avec du bois vert et du bois coti encore gorgé d’eau. 
Ma recette? Il s’agit d’abord de dégrossir la pièce sur le tour à bois à environ 80 % de sa forme finale. Ensuite, je place le tout au micro-ondes à intensité moyenne pour quatre minutes et retire la pièce pour la laisser refroidir quelques minutes. Puis, je recommence ainsi jusqu’à ce que la pièce soit sèche. Attention toutefois… car la pièce peut prendre feu si elle reste trop longtemps dans le micro-ondes. Cette opération demande beaucoup de vigilance! Cette méthode est efficace et permet de tourner des bûches avec le cœur et d’obtenir un résultat sans fendillements. Il est à noter que dans du bois vert, le fendillement d’une pièce dégrossie apparaît rapidement (en quelques heures). Je vous recommande donc de sécher la pièce au micro-ondes sans tarder, après l’avoir dégrossie. Je souhaite beaucoup de plaisir à tous et du succès dans vos projets passionnants.

Quelques références sur le séchage du bois :

Selecting and Drying Wood by Fine Woodworking,Taunton Press 

Le grand livre du bois, Jordi Vigué, Éditions Place des Victoires
Drying Wood – University of Kentuckty – College of agriculture : http://www.ca.uky.edu/agc/pubs/for/for55/for55.pdf