Les pointes d’entraînement

La pointe d’entraînement multi griffes est une innovation récente qui ajoute au plaisir de tourner entre pointes.

Le but premier de cette invention était de pouvoir tourner des pièces en série sans arrêter le tour. Pour ce faire, il fallait deux critères : une pointe montée sur un ressort et des griffes moins agressives, mais plus efficaces à entraîner la pièce sans effort de compression. Le tour est joué (sans mauvais jeu de mots).

Sur la photo ci-jointe, vous voyez les griffes tout le tour de la circonférence de la pointe. Ce que vous ne voyez pas, c’est la pointe qui est montée sur un ressort. Elle s’enfonce avec une légère pression.

Le fonctionnement : avec le tour en marche, on place délicatement la pièce sur la pointe dans le petit trou piqué au préalable, il doit être petit pour ne pas pouvoir rejoindre les griffes. On installe l’autre bout dans la pointe de la poupée mobile et on resserre la manivelle de la poupée mobile. Automatiquement, la pointe sur ressort s’enfonce et le bois est pris en charge par les griffes bien acérées, sans exercer de grande pression.

Je l’utilise quotidiennement et c’est un charme. Les avantages sont les suivants : possibilité de production en série sans arrêter le tour à chaque pièce, élimination d’une grande partie de la pression qui cause les vibrations aux petites pièces, facilité de monter une pièce sécuritairement, diminution de la possibilité d’accident si un outil touche par mégarde la pointe, car il n’y a pas quatre grandes oreilles pour recevoir la gouge ou plane non désirée.

Récemment, la compagnie OneWay a ajouté à sa gamme de produits un outil similaire sauf que les multi griffes sont remplacées par une coupole sans dents. Il a deux avantages de plus : n’ayant pas de dents, un coup de maître sera amoindri, car la pièce glissera un peu au point de contact de la coupole, et deuxièmement c’est encore moins dangereux si un outil de coupe entre en contact avec le bord de la coupole car il n’y a pas de griffes.

En conclusion, je vous recommande d’en faire la demande pour votre bas de Noël., moi j’y vais pour une deuxième, qui sait !

Lance Archambault