Un lapidaire

En tournage sur bois, il est parfois nécessaire d’utiliser un lapidaire afin de redresser les pièces à tourner afin de les assembler d’une façon impeccable. C’est un outil qui est aussi utilisé régulièrement pour des travaux de sablage dans l’atelier. Une fois qu’on en a un, on se demande comment on a pu s’en passer si longtemps. Voici quelques photos d’un lapidaire conçu par Guildor Michaud.

Le diamètre est très imposant, 28 pouces, mais il est possible pour vous d’en fabriquer un à la mesure de votre tour et de votre besoin. Il est fabriqué à partir d’une plaque de montage (face plate) et de contreplaqué russe. Une fois l’assemblage complété, on monte le lapidaire sur le tour afin de le mettre bien droit.

En plus des outils, c’est surtout votre patience que vous utiliserez. L’étape suivante consiste à vernir les surfaces afin d’éviter le gauchissement du contreplaqué dû aux écarts d’humidité et de température. On applique ensuite un papier sablé auto collant qu’on change au besoin. Et voila !

Préparé par Steve Harvey