Tournage  Bout de grain Démystifié par André Martel

J’ai  entendu parler d’André Martel dès que je me suis intéressé au tournage sur bois. Martel est reconnu par ses pairs comme un spécialiste du bout de grain. Il est un excellent pédagogue, très bon vulgarisateur et inventeur d’outils de tournage qui ont permis de parfaire le tournage en bout de grain. Son approche est structurée. Il nous livre dans son CD, le Tournage  Bout de grain Démystifié, 30 ans d’expériences de tournage en bout de grains en français et même dans un anglais impeccable par-dessus le marché

Cette vidéo contient tout le matériel didactique du cours de tournage en bout de grain que donne Martel à son atelier, avec en prime les reprises, pour ce qu’on n’aurait pas assimilé du premier coup.

Le CD d’une durée de 160 minutes ne souffre pas de longueur, il est présenté en trois grandes parties 1) Présentation, théorie et environnement du tournage ; 2) Démonstration : Tournage d’un abat-jour ; 3) Les Extras. Chacune des parties est découpée en segments faciles à repérer lorsqu’on voudra y revenir.

L’intérêt marquant de la vidéo est d’apprendre par la pratique. On y voit la fabrication, tournage d’un abat-jour étape par étape.

On y révisera d’abord les grands principes du tournage et plus particulièrement les spécificités liées au bout de grain. Le tournage bout de grain étant le plus complexe, les principes expliqués couvrent forcement toutes les approches du tournage, bois de fil (entre pointes), et bois de travers (bol). Martel insiste sur l l’utilisation des bonnes attitudes posturales; le travail des genoux, des jambes du corps et des coudes.

On comprendra comment choisir notre pièce, et à y lire ses défauts éventuels, l’utilisation du bon outil et les particularités de l’aiguisage liés au bout de grain. À propos, Martel aiguise une gouge à bol elliptique qu’il allonge et transforme en gouge à creuser profilée; sa fameuse ‘’side grind bowl gauge’’ avec un angle très obtus. C’est l’outil idéal pour la ‘’coupe en l’air’’. Aussi, il transforme une gouge à bol en ‘’gouge à planer’’ pour faire la finition extérieure de ses pièces.

On découvrira l’utilisation et les pièges des anneaux de creusage. André  couvre tous les trucs d’utilisations. On comprendra pourquoi on fait certaines erreurs à répétition.

On verra en détail les conventions d’usage du crochet Martel à bon escient. Le CAM est un outil essentiel pour le tournage en bout de grain! Son usage est particulier et Martel démontre clairement comment l’utiliser adéquatement.

La partie la plus spectaculaire est certainement réservée pour la fin. L’affinage extérieur à la translucidité avec la gouge à planer. Tous les détails logiques et essentiels sont illustrés afin de réussir cette étape délicate et cruciale.

En terminant, j’ai  bien apprécié la façon dont Martel utilise une variété de verbes justes et colorés pour agrémenter le contenu didactique.

L’empressement vous fera certainement tourner quelques pièces en bout de grain avant de buter sur les problèmes qui pourraient êtres solutionnés en regardant les explications supplémentaires en Extras.

La partie III qui n’est pas superflue explore tous les menus détails qui auraient allongés la section pratique. On y approfondira le séchage et les coefficients de contraction c’est à dire l’endroit ou notre pièce risque de se déformer; l’éventail des gouges, toutes les explications supplémentaires relatives aux crochets (CAM) : l’historique, les grosseurs disponibles, les limites d’utilisations, le choix des manches appropriés, l’aiguisage du CAM, l’aiguisage de la ‘SGBG  gouge a creuser profilée  au ‘’VaryGrind’’, un truc génial pour l’aiguisage de l’anneau!, l’avivage des outils à la pierre diamantée et la préparation adéquate des cotons sur la meule. En terminant, Martel propose des accessoires de son invention soit le porte outil asymétrique ou courbé avec butée et il démontre la très grande capacité de lecture des compas d’épaisseurs qu’il a dessinés.

L’inventeur fait la démonstration de l’utilisation de son  treuil de levage pour les pièces costaudes et expose la panoplie de pièces d’un kit d’aiguisage qu’il a mis au point et qu’il fait fabriquer, soit les meules au diamant et CBN, bagues d’adaptation, les pierres diamantées.

Bref, si l’on s’intéresse au tournage en bout de grain, cette vidéo est plus que complète. Elle est un ‘’must’’ incontournable. D’ailleurs: le DVD servira toute les approches du tournage, bois de fil (entre pointe) ou bois de travers (bol); puisque le tournage bout de grain est de loin le plus complexe.

André Préfontaine